Le jeudi 26 mai (jour de l'Ascension), nos musées seront fermés l'après-midi.

Fermer
Recherche de la collection

Techniques et matériaux employés dans les peintures de Hans Memling

Musea Brugge gère la plus grande collection de peintures de Hans Memling au monde. En collaboration avec le centre de recherche flamand pour l'art dans les Pays-Bas bourguignons, une étude systématique des techniques et matériaux utilisés dans les peintures sur panneau brugeoises de Memling a été entreprise.

Onderzoeksproject Memling Sibylla Sambetha preview MUS190401 16

Hans Memling

Cet artiste d'origine allemande s'est installé à Bruges en 1465, où il a travaillé jusqu'à sa mort en 1494. Sa vaste renommée lui assurait des commandes du clergé, d'éminents bourgeois, mais aussi de commerçants étrangers qui faisaient commerce à Bruges. Memling était très versé dans l'art du portait et, plus tard, son œuvre a fortement influencé les portraits de la renaissance italienne.

Onderzoeksproject Memling Man
Onderzoeksproject Memling vrouw

L'étude

Musea Brugge et le Centre de recherche flamand pour l'art dans les Pays-Bas bourguignons ont effectué une étude systématique des techniques et matériaux utilisés dans les peintures sur panneau brugeoises de Memling. Les conclusions de cette étude permettent de mieux comprendre la réalisation des œuvres et de clarifier certains aspects de la méthode de travail de l'artiste. Les données ainsi collectées seront publiées progressivement à l'avenir, afin que des chercheurs, collègues d'autres musées et collectionneurs puissent disposer du matériel de référence le plus récent.

Onderzoeksproject Snit2 Memling Johannesretabel

La collection conservée à Bruges comprend les deux seuls retables signés de sa main: le Retable des deux saints Jean, qui est un grand triptyque conçu pour le maître-autel de l'hôpital Saint-Jean en 1479, et le Triptyque de Jan Floreins, daté de 1479. D'autres œuvres de Hans Memling issues des collections sont bien documentées et datées: le Triptyque Moreel de 1484, le Portrait de jeune femme (également appelé Sibylle Sambetha) de 1480 et le Diptyque de Maarten van Nieuwenhove de 1487. Ces peintures brugeoises ont servi de références à de nombreuses œuvres réalisées dans le monde.

Sint-Janshospitaal