Le jeudi 26 mai (jour de l'Ascension), nos musées seront fermés l'après-midi.

Fermer

Restauration de la Chapelle de prière

1 mai 2019

La véritable perle de la couronne du Gruuthusepaleis (palais de Gruuthuse) est la chapelle de prière authentique du 15ème siècle.

In de kijker bidkapel foto Dominique Provost

Le 7 janvier 1472, Louis de Gruuthuse est parvenu à un accord avec le chapitre de l’Onze-Lieve-Vrouwekerk (église Notre-Dame) pour la réalisation d’un lieu de prière qui relierait son palais à l’église à hauteur du chœur. La famille pouvait ainsi assister à la messe depuis sa demeure. Un privilège absolu pour l’époque. Louis était un mécène important de l’église et a fait plusieurs donations particulièrement généreuses à l’occasion de la construction de la chapelle.

In de kijker bidkapel kant kerk foto Sarah Bauwens

Espace luxueusement aménagé

La chapelle compte deux étages. L’étage supérieur est la chapelle de prière proprement dite, avec un revêtement en bois fait d’ornements gothiques raffinés et d’éléments héraldiques, visible depuis l’église. La devise de Louis, la bombarde et les initiales ‘L’ et ‘M’ ne manquent pas au tableau.

Une large part de la décoration intérieure de la chapelle de prière a hélas été perdue, mais les traces encore présentes trahissent un espace luxueusement aménagé. L’ensemble de l’intérieur a fait l’objet d’un lambrissage de chêne de la meilleure qualité. La décoration des voûtes et des solives, une combinaison d’un film d’étain, de cire et de papier, est unique en son genre à notre connaissance. C’est du travail sur mesure : dorures et finitions à base d’une peinture bleue sur fond noir. Les nervures des voûtes font alternativement l’objet d’un rehaussement à base de bleu d’azur, de dorure à la feuille et de décorations en relief. Des anges sculptés, qui sont d’origine à deux exemplaires près, soutiennent la voûte. Leurs visages individualisés sont particulièrement raffinés.

In de kijker bidkapel devies Lodewijk foto Dominique Provost

La restauration

Il s’est avéré que le plancher et les lambrissages étaient en plus mauvais état qu’initialement estimé. Les solives du plancher, attaquées par la vrillette, ont été remplacées. Les planches mêmes du plancher ont pratiquement toutes pu être récupérées. Il est apparu que le dos du lambrissage original était également corrodé.

Sur base d’une étude historique et technique de l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA), les restaurateurs du bois ont alors traité, renforcé et réparé le lambrissage. L’IRPA a assumé le traitement de la décoration intérieure, avec entre autres le nettoyage et la fixation des décorations de la voûte. Les restaurateurs ont pu sauvegarder les décorations exceptionnelles du plafond et ont traité et nettoyé toutes les planches. L’ensemble ne manque certainement pas de donner une idée de l’impression exceptionnelle que devait dégager cette chapelle à l’époque de Louis.

Restauration via crowdfunding

À l’automne de 2016, les Vrienden van Musea Brugge (Amis de Musea Brugge) ont lancé une action de financement participatif. Sous le slogan ‘Toon uw gruut hart’ (Montrez votre grand cœur), ils ont ainsi vendu plus de 5 000 bouteilles de bière et collecté quelque 67 000 euros pour la restauration et la réouverture de la chapelle de prière.

Avec nos remerciements aux nombreux sponsors et sympathisants qui ont soutenu cette action !

Source: Guide Ludion, le Gruuthusemuseum, Bruges